dimanche 17 décembre 2006

AFP : Les Verts se choisissent sans tergiverser une nouvelle direction

AFP 16/12/006
Les Verts se sont choisi samedi dès le premier tour du scrutin une nouvelle direction de 15 membres menée par la jeune Cécile Duflot, porte-parole du parti dans la direction sortante, lors de la réunion à Paris de leur nouveau conseil national, ou parlement du parti. Le vote a été obtenu de justesse, par 67 voix sur 111, pour franchir le seuil fixé par les statuts à 60% des votes exprimés. Au grand soulagement de nombre de Verts qui craignaient l'effet dilatoire que aurait pu donner à l'opinion publique une nouvelle preuve de la division du parti. Yann Wehrling, secrétaire national sortant, avait été particulièrement applaudi quand, avant le vote, il avait dit souhaiter un parti "grand, mature, crédible". "Le parti a montré qu'il voulait passer vite au travail", s'est réjouie après le vote la candidate des Verts à la présidentielle, Dominique Voynet, dont la campagne peine à porter ses fruits à ce jour dans les sondages. "C'est un soulagement", a-t-elle glissé. La nouvelle secrétaire nationale a aussitôt assuré Dominique Voynet qu'elle pouvait "compter sur la nouvelle équipe" pour porter sa campagne et "donner aux Verts la place que leurs idées méritent". Elle a insisté sur la nécessité de lier les "urgences écologiques" et les "urgences sociales". Elle a fait valoir aussi qu'il ne s'agissait pas seulement de gagner en 2007, mais d'éviter le retour de la droite en 2012, et que pour ce faire les Verts ne pouvaient se contenter "d'un ravalement de façade ou de style, d'une simple politique d'accompagnement".Cécile Duflot a souhaité que les négociations avec le parti socialiste reprennent "le plus tôt possible", rappelant les conditions sine qua non d'un accord, notamment la rupture programmée avec le nucléaire. Dominique Voynet a renchéri en estimant que l'engagement pris par le PS vis-à-vis du MRC de poursuivre le programme nucléaire devait "rester dans le tiroir". "On ne recommandera pas le petit jeu de bascule cher au gouvernement de la gauche plurielle et qui a consisté trop souvent à jouer les partenaires les uns contre les autres", a lancé Cécile Duflot. Outre Yann Wehrling, déjà porte-parole pendant deux ans avant de diriger le parti, les Verts, respectueux de la parité, ont choisi comme porte-parole Anne Souyris. Mireille Ferri, secrétaire nationale adjointe dans la direction sortante, conserve son poste, mais avec de nouvelles attributions (réformes internes du parti). Michel Bock, un proche de Dominique Voynet, est délégué aux élections, et Toufik Zarrougui garde son poste de trésorier. Francine Bavay, passionaria du non au référendum européen et membre actif des collectifs anti-libéraux, revient à la direction des Verts, qu'elle avait quittée il y a quelques années. Au total, sept membres de l'ancienne direction se retrouvent dans la nouvelle. "Il n'y a pas de rupture", a remarqué Yann Wehrling, qui a souligné la nécessité pour les Verts d'"être à la hauteur de l'impatience qui monte par rapport aux mesures urgentes qu'il faut prendre aujourd'hui" et a émis la conviction que les Verts feraient "plus de 5%" à l'élection présidentielle.© AFP.

Posté par audaces à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur AFP : Les Verts se choisissent sans tergiverser une nouvelle direction

Nouveau commentaire