lundi 18 décembre 2006

Le Figaro : Cécile Duflot succède à Yann Wehrling à la tête des Verts

C’est la victoire des « bisounours » sur les « historiques » : celle des jeunes pousses de l'écologie venues rejoindre le parti au moment des municipales de 2001. Adhérente depuis moins de six ans et âgée de 31 ans, Cécile Duflot a été désignée samedi après-midi secrétaire nationale des Verts par le conseil national du parti écologiste réuni ce week-end à Paris. Porte-parole dans la direction sortante, elle succède ainsi à Yann Wehrling, 35 ans, élu il y a deux ans. Ce dernier, qui se présentera aux législatives à Strasbourg, reste dans la nouvelle direction, composée de quinze membres, et partagera la fonction de porte-parole avec Anne Souyris. Mireille Ferri, secrétaire nationale adjointe dans la direction sortante, conserve son titre, mais avec de nouvelles attributions (réformes internes du parti), tandis qu'un proche de Dominique Voynet, la candidate des Verts pour la présidentielle, Michel Bock, prend le poste de délégué aux élections. Toufik Zarrougui, proche de Noël Mamère, garde quant à lui le poste de trésorier. À noter, parmi les entrants, l'arrivée de Francine Bavay, ancienne tenante du non écolo au référendum européen et aujourd'hui membre actif des collectifs antilibéraux. Élue dès le premier tour - une première depuis près de dix ans chez les Verts - avec tout juste la majorité qualifiée requise à 60 %, Cécile Duflot, après avoir fait littéralement ovationner son prédécesseur par la salle pour « son travail qui a permis de stabiliser le parti », a aussitôt assuré Dominique Voynet qu'elle pouvait « compter sur la nouvelle équipe » pour porter sa campagne et « donner aux Verts la place que leurs idées méritent ». « Le parti a montré qu'il voulait passer vite au travail », s'est réjouie de son côté la candidate des Verts à la présidentielle, dont la campagne peine à porter ses fruits dans les sondages. Jusqu'au vote, de nombreux Verts ont craint que plusieurs tours soient nécessaires pour désigner la nouvelle direction. Ce qui aurait encore eu pour effet de donner l'image d'un parti divisé. Issue du courant le plus à gauche du parti, Cécile Duflot en a rejoint un autre lors du congrès de Bordeaux, début décembre, plus composite et qu'elle définit elle-même comme « la gauche modérée » des Verts.

« Biberonnée à l'écologie toute petite »

Dans son discours d'investiture, elle a ainsi insisté sur la nécessité de lier les « urgences écologiques » et les « urgences sociales » et a prôné « le troisième temps de l'écologie politique », celui de « la mise en oeuvre des solutions ». Titulaire d'un DEA en géographie et diplômée de l'Essec (promotion 2000), Cécile Duflot travaille depuis quatre ans dans un groupe immobilier à vocation sociale à Créteil. Née en 1975 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), où elle est conseillère municipale depuis 2004, elle est mère de trois enfants, âgés de 9 à 5 ans. Et dit avoir « biberonné à l'écologie toute petite ». À 16 ans, sous l'influence de sa mère qui était prof, elle adhéra ainsi à la Ligue de protection des oiseaux...RODOLPHE GEISLER

Posté par audaces à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Figaro : Cécile Duflot succède à Yann Wehrling à la tête des Verts

Nouveau commentaire